CULTURE | Junior Saint-Fort, un artiste très prometteur pour le kompas dirèk

Partager cet article:

2h 40 p.m. Il est enfin arrivé. Chemise à fleur et pantalon marron. C’est un  homme au physique imposant qui gravit les escaliers pour nous retrouver dans la salle d’attente de la rédaction. C’est Ose Junior Saint-Fort. Son nom peut ne pas vous dire grand chose, mais, il est parmi les rares chanteurs de sa génération qui  a la tête fixé au zénith.

Né à Carrefour le 24 mai1992, mais grandi à Léogâne, Junior Saint-Fort est ce passionné de micro qui  traîne  déjà, dès son plus jeune âge, dans  des activités culturelles, que ce soit dans  son école ou dans son quartier. À 13 ans, le léogânais a commencé à faire reconnaître son talent de chanteur. « Je commence à chanter à l’âge de treize ans. C’est grâce à mon cousin Wilner qui m’emmenait à ces activités culturelles. Ma première fois sur scène, j’étais très timide», a lancé Junior Saint-Fort, dans un sourire à peine voilé.

Après avoir découvert ce talent  chez lui, l’artiste  ne s’est pas arrêté là. En 2016, le jeune Saint-Fort a intégré le groupe historique de Pétion-Ville où il passé de très bons moments, selon lui. Pour des raisons qu’il refuse de dévoiler, il a dû quitter la barque pour se concentrer sur sa carrière solo. Un an après avoir pris cette décision, soit en 2017, l’artiste, un cœur à prendre, a publié son premier single titré « tan lakoloni ». Depuis lors,  celui qui est orphelin de père et de mère partage son temps entre le micro et l’administration, jusqu’à accoucher son premier album solo à tendance Kompas, en 2019,  intitulé « nou lage ».

25 mai 2019, la carrière  de l’artiste allait prendre un nouveau tournant. Ainsi,  le cousin du journaliste Davidson Saint-Fort,  a publié « Nou lage », son premier album. Bien ficelé, l’opus est composé de 7 morceaux dont un intro. « Le titre de cet album est le fruit de l’un de mes fans », a révélé le jeune chanteur qui se dit être polyvalent. Une œuvre qui est disponible sur les différentes plateformes en ligne de téléchargement.

L’administrateur de formation ne se fait pas prier pour parler de ceux qui l’ont aidé durant sa carrière artistique. « Je remercie tous ceux qui m’ont aidé à construire cette carrière musicale », exprime celui qui a pour modèle Arly Larivière. Et de continuer : « j’ai eu le support indéfectible de ma fille, sur le plan économique et moral. »

Très tôt dans sa vie, Junior Saint-Fort a perdu sa mère. 10 ans après, Nemour Saint-Fort, son papa est mort également. La disparition de ces deux êtres ne cesse de créer un vide affectif chez lui. «Je n’aime pas parler de la mort de ma mère. Ça me rappelle de très mauvais souvenirs », regrette le jeune talentueux qui, sur son album,  a dédié un morceau  à sa mère.

Ose Junioir Saint-Fort est originaire de Léogâne, la cité d’Anacaona.  Passionné  de musique, il espère se tailler une place dans  le marché musical haïtien. Au cours de cet entretien qu’il a accordé au journal Le Témoin,  il a profité pour annoncer la sortie d’un nouveau morceau afin de rendre un hommage aux chauffeurs de taxi moto titré  « respè pou chofè taksi ».

Wilder SYLVAIN

Wilder SYLVAIN

Wilder SYLVAIN...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :