CULTURE | « Artists Institute » a réservé un chaleureux accueil à madame Paula Hyppolite

Partager cet article:

Madame Paula Hyppolite, cofondateur et directrice retraitée de « Artists Institute » en Haïti, a reçu un accueil chaleureux le samedi 31 octobre dernier à Jacmel sur le campus de cette institution. C’était l’occasion pour madame Paula Hyppolite de faire une causerie concernant son expérience avec ses étudiants.

Ces témoignages envers cette figure emblématique dans le domaine de la cinématographie en Haïti, sont arrivés en prélude à une soirée d’hommage en son honneur sous la direction des responsables du festival Film Mersier Jeannis qui honore sa cinquième édition.

Considéré comme le loup blanc à Jacmel, le photographe Chrisfort Louis a prononcé des paroles élogieuses à l’endroit de madame Paula pour ses bienfaits.

« Aujourd’hui, s’il existe Chrisfort Photography c’est grâce à manmi Paula», a déclaré Chrisfort.
« La première fois que j’ai foulé ce Campus, j’étais à la recherche d’un job d’agent de sécurité. En soumettent mon dossier, madame Paula m’a dit: Ici, ta place c’est d’être un agent de sécurité? Tu ne pourrais pas être un étudiant ? », a raconté Chrisfort, qui a pu intégrer cet établissement.

Le scénariste Osela Chery, le le co-producteur exécutif du Festival Film Merisier Jeannis, Jean Sherly Thubeau, un ancien de Ciné Institute et le cinéaste Bellegarde détenteur du meilleur prix du court-métrage de Haïti International Film Festival 2020 de Los Angeles, ont profité de l’occasion pour encenser madame Paula. Découvrez leur impression l’une après l’autre.

« Elle est la mère de tous ceux qui ont fréquenté Ciné Institute. Toujours disponible et disposée pour partager son amour avec ses étudiants, en vue de nous orienter, nous encourager »

« Manmi Paula, je n’ai point de mots pour te dire ce que tu apportes dans ma vie. Même si je les avais trouvés, leurs sémantiques auraient été insuffisants»,

« Quand manmi Paula me rencontre dans la rue, c’est toujours le même accueil, le même amour », se souvient Pierre Lucson Bellegarde, soulignant avoir essuyé un échec lors de sa première d’inscription, mais l’encouragement de cette femme d’énergie l’a aidé à franchir la porte de Ciné Institute.

« Je suis très content d’avoir cette opportunité de remercier manmi Paula et cette institution qui ont contribué à construire l’homme que je suis aujourd’hui. Grâce à cette institution, je peux dire que j’ai des outils entre les mains pour affronter la vie », a-t-il conclu.

Stanley LEANDRE

Stanley LEANDRE

Stanley LEANDRE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :