ECONOMIE | Une récession mondiale à cause du coronavirus

Partager cet article:

Une baisse considérable des activités économiques est constatée au niveau de la plupart des économies dans le monde à cause de la pandémie du coronavirus. La situation  alors alarmante pour l’économie mondiale de manière générale font que plusieurs pays,  même ceux avec les économies réputées pour leur santé et leur place dans le monde. La France et la Belgique sont deux figures illustrant assez fidèlement cette catastrophe.

Découvert le 17 novembre 2019, le coronavirus a grandement mis à nu certains géants de l’économie mondiale qui n’ont jamais eu à essuyer de telles épreuves avant: C’est la pire récession constatée dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale, selon les observateurs.  

Selon les prévisions de la Banque Mondiale, le PIB mondial diminuera de 5,2 % cette année.

« Pour la première fois depuis 1870, un nombre sans précédent de pays vont enregistrer une baisse de leur production par habitant. »,  a indiqué la Banque Mondiale dans sa dernière édition semestrielle des Perspectives Economiques Mondiales.

En juillet 2020, la Commission Européenne a constaté un impacte économique négatif sur l’Union Européenne et sur la zone euro causée par le virus.

 D’après une étude menée par Insee dans la même période, l’institut a annoncé que l’activité économique française de façon trimestrielle, n’avait  jamais enregistré pareil effondrement. Il a su réviser sa démesure de l’activité au premier trimestre, qui a chuté de 5,9 %, au lieu de 5,3 %.

 « L’évolution  négative du PIB au premier semestre est lié à l’arrêt des activités non essentielles dans le contexte  du confinement  mis en place entre mi-mars et début mai, » a également fait savoir Insee.

Il n’y a pas que la France en Europe qui soit plongée dans cette crise. Selon une enquête aboutie par de l’Economie  Risk  Management Group, on a évalué que les entreprises belges avaient un chiffre d’affaire de 14% de perte. Un chiffre calculé inferieur à la normale. Les deux secteurs les plus touchées par le coronavirus en Belgique est le secteur des arts, spectacles et les services récréatifs. On a en effet enregistré un chiffre d’affaire de 81% de perte. Pendant la période du confinement les salles de cinéma, boîtes de nuits étaient toutes fermées, ce qui a lourdement frappée le secteur économique bruxellois.

Quelques perspectives  de croissance  pour l’année 2020 – 2021 ont toutefois été réévaluées par le FMI dans un rapport publié sur les retombées socio-économique du Covid-19, et promet un global riposte pour un relèvement dans le but d’ouvrir la voie à une économie différente.

Fedia STANISLAS

Fedia STANISLAS

Fedia STANISLAS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :