POLITIQUE | Saad Hariri, l’homme fort du Liban

Partager cet article:

Forcé à démissionner de son poste de premier ministre en octobre 2019 après 13 jours de manifestions des libanais, Saad Hariri, est de nouveau désigné premier ministre le 22 octobre  2020 avec le vote de la majorité des députés.

En 2019, le peuple libanais avait gagné les rues pour réclamer un renouvellement  de la classe politique. Le gouvernement est alors reproché pour son incompétence suivi de corruption dans l’administration qui a occasionné la démission de Saad Hariri, considérée comme une victoire pour le peuple libanais.  

Un an après cette démission, Hariri est une nouvelle fois choisi pour diriger le Conseil des Ministres libanais, choix qui a témoigné de sa grande influence sur la politique au Liban, en plus que ce dernier est soutenu par les groupements politiques les plus dominants et influents dans le pays.

Apres la démission de Saad Hariri, le gouvernement libanais était dirigé par Hassan Diab qui a remis sa démission après l’explosion d’un entrepôt où étaient stockées des milliers de tonnes de nitrate d’ammonium  qui a frappée Beyrouth le 4 août dernier et qui a occasionné la mort de plus de 200 personnes.

Mustapha Adib a été désigné successeur  De M. Diab en septembre 2020, mais a dû renoncer au poste en raison des blocages par les deux partis Chiites, du fait qu’il soit issu de la communauté Sunnite. Dans un discours télévise, M. Adib s’est excusé après avoir rencontré le président libanais Michel Aoun pour ne pas avoir l’opportunité d’accomplir la tâche pour laquelle il était désigné, celle de former le gouvernement.

Désigné pour former à nouveau le gouvernement libanais, avec le soutien de plusieurs groupes, de personnalités importantes et de groupements politiques à savoir l’ancien premier ministre Tamman Salam, le premier bloc  parlementaire chrétien, les élus du courant patriotique (CPL) de Gebran  Bassil  et plusieurs autres, il a obtenu la bénédiction de la majorité de la Chambre Basse, l’unique chambre du Parlement avec soixante-cinq votes.  

Saad Hariri est soutenu  par les députés de son bloc et par le parti du dirigeant  Druze Walid Jumblatt. Il a  également  obtenu  l’aval du parti chiite Amal, dirigé par Nabid Berri, le président du parlement.  M. Hariri a pour mission  de présenter des reformes pour aider les pays à sortir de la crise économique qu’il traverse, et éviter qu’il plonge dans le chaos.

Saad Hariri est né le 18 avril 1970 à Riyad (Arabie Saoudite). C’est un homme d’affaire et homme d’Etat libanais ayant également la nationalité française et saoudienne. 

Fédia STANISLAS

Fedia STANISLAS

Fedia STANISLAS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :