PORTRAIT | Qui était Me. Gérard Gourgue ?

Partager cet article:

« Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle », dit un proverbe africain. En effet, la mort de l’éminent professeur de droit constitutionnel et avocat Gérard Gourgue confirme ces paroles. Le 04 décembre 2020, l’homme de loi et militant des droits humains, a rendu l’ame à 95 ans à l’hôpital de Canapé-Vert.

Né le 1er décembre 1925 à Port-au-Prince, Antoine Joseph Gérard Gourgue de son nom complet, est un homme politique,  avocat et enseignant. Il a effectué ses études secondaires au lycée Alexandre Pétion à Port-au-Prince, aux côtés de l’écrivain René Depestre. Il a fait le Droit à Port-au-Prince avant de partir pour la France afin de poursuivre des études supérieures.

A son retour en Haïti, monsieur Gourgue s’est vite engagé dans l’enseignement supérieur et la politique. Il  a intégré le barreau de Port-au-Prince où il fit une longue carrière comme avocat. Il a aussi enseigné dans plusieurs institutions supérieures du pays dont la faculté d’Ethnologie et l’INAGHEI de l’Université d’Etat Haïti. En 1978, face aux actes du régime dictatorial des Duvalier, Gérard Gourgue a fondé  la Ligue  Haïtienne des Droits Humains, institution qu’il a dirigée jusqu’en 1986.

A la suite de la chute de Jean-Claude Duvalier au pouvoir, marquant ainsi la fin du système sanguinaire, Gérard Gourgues a intégré le Conseil National du Gouvernement (CNG) sous la présidence d’Henry Namphy. Il était à la fois membre de cette junte-militaire et ministre de la justice à cette époque. Il a dû démissionner un mois  après pour des problèmes de divergence avec le pouvoir.

En 1987, Gérard Gourgue s’est présenté aux élections sous la bannière du Front National de Concertation comme candidat à la présidence. Suite au massacre de plusieurs électeurs le 29 novembre par le président Namphy, on a dû annuler le scrutin et ceci a débouché sur la dissolution du Conseil Electoral Provisoire. En 2000, après l’élection présidentielle haïtienne  de cette année, il fut désigné président symbolique d’Haïti en 2001 alors que le Président Jean Bertrand Aristide prêtait serment.

Le jour même de la mort du professeur, la journaliste  Liliane Pierre Paul a présenté Me. Gérard Gourgue comme un tribun. « Me. Gérard Gourgue est un tribun qui a marqué son passage sur cette terre. C’est un homme de connaissance. C’est un homme d’une  grande verticalité», décrit Liliane Pierre Paul, tout  en précisant que ce dernier représentait un père spirituel pour elle.

Gérard Gourgue était avocat, enseignant, homme politique et militant des droits humains. Ce 04 décembre, cette bibliothèque humaine nous a quittés. Les funérailles ont eu lieu vendredi 11 décembre 2020.

« La mort est un tyran qui n’épargne personne. La cruelle, qu’elle est, se bouche les oreilles et nous laisse crier », disait Malherbe.  

Wilder SYLVAIN

Wilder SYLVAIN

Wilder SYLVAIN...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :