SANTE | L’ancanthosis nigricans, une menace subtile et silencieuse à la santé en Haïti

Partager cet article:

La poussière, les rayons solaires, les eaux malsaines, le stress, la mauvaise alimentation et hygiène corporelle précaire, voilà parmi une longue liste de facteurs qui menacent la santé cutanée de la population haïtienne au quotidien. Quand les affections de la peau ne sont pas aussi visibles et incommodes que la dartre, l’eczéma, l’acné, le zona, le psoriasis etc., elles présentent en effet moins d’intérêt à trouver un traitement et par conséquent peuvent s’avérer extrêmement dangereuses à la santé dans le long terme.

Durant les dix dernières années, la population haïtienne expérimente l’apparition soudaine de certaines maladies de la peau telles les vergetures qui ne sont pas vraiment catégorisées comme une maladie mais qui posent de sérieux problèmes d’esthétique chez les femmes en général, les chéloïdes qui sont des tumeurs de la peau développés à l’arrière de la nuque de certains hommes, etc. et aussi le développement de l’ancanthosis nigricans, caractérisé par un épaississement et une hyperpigmentation de la peau à certains endroits du corps.

C’est quoi l’ancanthosis nigricans

 L’origine étymologique est partagée entre le grec et le latine : du grec akantha : « écaille, épine », et du latin nigricare : « noircir, devenir noir ». L’ancanthosis nigricans est en effet un épaississement anormal de la peau, d’apparence généralement foncée qui se développe au niveau du cou, de l’aine ou des aisselles. Il peut aussi se retrouver dans les régions latéro-cervicales, au niveau de l’œil, des paupières, des conjonctives, des commissures des lèvres, au niveau des seins (des aréoles ou des plis sous-mammaires), au niveau de la vulve, du périnée, et des extrémités (dos des doigts), etc.

Si cette maladie ne présente pas vraiment d’inconfort physique – sauf bien sûr, quelques démangeaisons isolées –, elle peut néanmoins entrainer de sérieux problèmes esthétiques, et peut aussi s’avérer très dangereuse du fait que la plupart des gens ne savent pas de quoi il s’agit et se mettent à appliquer des traitements non adéquats qui peuvent nuire à la santé.

A cause de l’utilisation souvent abusive des produits destinés à l’éclaircissement de la peau en Haïti, on a souvent tendance à associer la manifestation de l’ancanthosis nigricans aux conséquences liées à la dépigmentation de la peau, ce qui est complètement faux selon les scientifiques qui se sont penchés sur la question.

« L’acanthosis nigricans apparaît généralement chez les personnes obèses ou diabétiques. Plus rarement, elle peut être le signe annonciateur d’une tumeur cancéreuse dans un organe interne, comme l’estomac ou le foie. »

« Cette pathologie peut être provoquée par un cancer (estomac…), une obésité, un diabète, un problème hormonal, un médicament ou certaines maladies rares et aussi peut avertir d’un cancer du pancréas. »

Compte tenu des possibles causes de la maladie, le traitement de l’acanthosis nigricans peut toutefois être une simple modification du mode de vie et l’application d’un régime alimentaire adapté quand il s’agit des causes liées à l’obésité, ou alors une chimiothérapie ou une radiothérapie si la maladie est causée par une tumeur interne qui nécessite une intervention chirurgicale.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé à quiconque qui aurait remarqué de telles lésions cutanées de consulter un médecin qui pourrait conseiller sur le mode de traitement le plus approprié.

Joseph LEANDRE

Joseph LEANDRE

Je suis Psychologue avec une spécialité dans la psychologie de la négociation. J'ai un diplôme en Droit International Humanitaire, Droit de Genève ou Droit des Conflits Armés. Je m'intéresse de manière particulière aux Droits des Femmes et aux violences basées sur le genre. Je suis pourtant un peintre portraitiste et un malade de Jazz fou imitateur de Stanley Jordan, mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est lire et écrire!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :