SOCIETE | Le rôle de la musique Rap dans la culture de la violence armée en Haïti

Les gangs que nous redoutons aujourd’hui nous ont été vendus jadis dans un emballage de « valeur » juvénile à travers la musique. Une apologie appuyée par la plupart des jeunes à l’époque impossible à réprimander sous peine de faire obstacle à la mondialisation. On se rappelle les fameux « Tapajè » compris comme des bagarreurs, passant par les « gangster » de la Rue Nicolas s’opposant farouchement aux « Mafia » de Delmas, sans oublier le concept de « Bandi Legal » efficacement consommé par la société haïtienne, fascinée comme toujours par des comportements qui défient l’ordre établi

Lire la suite