Un barrage d’irrigation bientôt sur la rivière Fer-à-Cheval à Mirebalais

Partager cet article:

Le Président de la République, Jovenel Moïse, a soumis un plan de construction d’un barrage d’irrigation sur la rivière Fer-à-Cheval à Mirebalais ce 21 décembre 2020.  Un  chantier  qui mettra en valeur environ 4 500 hectares de terre dans les sections communales de Sarrazin et de Gascogne.

Le Président de la République a enfin entendu les cris des responsables du comité de gestion du système d’irrigation de Desvarieux. Après avoir bénéficié d’un tracteur agricole muni d’un rotary tiller et d’une pompe de douze pouces. Ils auront droit à un système d’irrigation. Pour réaliser cet ouvrage, le chef de l’État compte également solliciter l’aide des cubains en prélude au lancement de ce travail dans le secteur agricole.

Ce projet de construction se veut une invitation à la reprise de la production agricole, à améliorer  le revenu des paysans et à aider le pays à faire face aux conséquences de l’augmentation des prix de produits alimentaires. Selon Desvarieux Waking, président du comité de gestion du système d’irrigation, l’agriculture irriguée représente plus de deux tiers de la production agricole des deux sections communales cités ci-dessus.

Construire ce barrage, pour le ministre de l’Agriculture, Patrix Sévère, est un moyen pour le gouvernement d’exprimer sa volonté de mettre en place de l’eau à la disposition des agriculteurs de Gascogne et de Sarrazin, dont, l’économie locale repose sur la culture du café, du citron vert, de la canne à sucre, du sisal, du coton, du pois-congo et du riz. D’ici la semaine prochaine, vingt-cinq systèmes de pompage solaires seront aussi en  fonction au niveau de la plaine des Gonaïves et dans le Département de Nord-Est, a fait savoir le Président de la République.  

Le chef de l’État promet de mobiliser les ressources du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement rural afin d’honorer sa promesse avant la fin de son mandat qui est devenu un débat virulent.

Jessica NAZAIRE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :