POLITIQUE | Journée de mobilisation à Port-au-Prince, pas de quoi inquiéter Jovenel Moïse

Dans le souci d’exiger le départ du Président Haïtien, SEM Jovenel Moïse. Plusieurs centaines d’haïtiens ont gagné les rues de la capitale ce samedi 17 octobre 2020.

Plusieurs parmi ces manifestants qui ont pris part à ce déploiement ont été blessés par balles, œuvres des forces de l’ordre.
A noté que ce 17 octobre est une date irréfutable pour les Haïtiens, dans l’histoire d’Haïti, elle est marquée par la mort de l’empereur, Jean Jacques Dessalines, fondateur de la patrie, assassiné au pont Rouge le 17 octobre 1806.

En cette journée spéciale des centaines haïtiens, dont des anciens parlementaires, responsables de partis politiques, étudiants, citoyens engagés et autres ont foulé le macadam pour exiger la partance du chef de l’État pour sa mauvaise gestion à la tête du pays.
Les mobilisations ont commencé dans les parages du Champs-de-Mars non loin du Palais National.

Arrivée au niveau de Delmas, comme d’habitude, les agents des forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Plusieurs personnes présentes à cette manifestation sont sorties blessées. Parmi les victimes, un policier membre du Syndicat de la Police National d’Haïti(SPNH) a été identifié. Ce dernier a reçu une balle au niveau de son bras.
Pour le moment ce dernier reçoit des soins dans un hôpital de la place.
Les organisateurs de cette manifestation ne sont pas restés indifférents face au comportement des policiers.
Les responsables ont vertement critiqués l’institution Policière et leurs commandant en Chef Rameau Normil, d’avoir agi de cette manière envers les manifestants, avec l’absence total d’un brin de clémence

Pour mettre fin à cette journée mouvementée, les organisateurs de cette manifestation ont déposé une gerbe de fleurs au pied du statut de Jean Jacques Dessalines au Champs- de- Mars. Un geste symbolique pour remercier et saluer la mémoire du grand combattant, et père de la nation Haïtienne; Jean Jacques Dessalines.

Partager cet article:

Fedia STANISLAS

Fedia STANISLAS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :