Exploitation du zircon en Casamance : le permis d’exploitation serait sur le point d’être retiré par le gouvernement

Le gouvernement serait sur le point de retirer le permis d’exploitation du zircon de Niafrang, en Casamance, à la société australienne Astron. L’information nous a été révélée par une source qui suit de près l’évolution de ce dossier explosif qui focalise l’attention de toutes les populations de la Casamance. Lesquelles, d’une manière globale, sont contre ce projet.

Selon notre source, la décision aurait été prise suite à la sortie à la TFM, la semaine dernière, de l’environnementaliste et ancien député Abdou Sané, par ailleurs conseiller des Nations-Unies, de l’Union africaine et de la CEDEAO.

Au cours de cette sortie, ce technicien qui conduit le collectif des cadres casamançais, opposé à ce projet, a révélé que le responsable qui représente la société chargée d’exploiter le zircon au Sénégal est aussi le propriétaire du cabinet qui a fait les études d’impact environnemental.

Autrement dit, c’est le porteur du projet qui a fait, lui-même, les études d’impact environnemental, alors que l’éthique et l’orthodoxie commandent qu’une telle étude puisse être menée par un cabinet indépendant.

Mieux, Abdou Sané a démontré techniquement, en sa qualité d’expert en la matière, l’existence de graves lacunes relatives aux impacts de ce projet sur la nappe d’eau, sur la mangrove, sur la dune et sur les rizières.

Des lacunes qui, selon lui, constituent une menace au regard de la politique économique et sociale du gouvernement, à savoir, accès à l’eau potable, objectifs de sécurité alimentaire, protection contre l’avancée de la mer.

Ayant eu vent de toutes ces informations, le président Macky Sall aurait demandé à ce qu’on lui procure cet élément et après l’avoir écouté, il aurait piqué une colère noire car il ne savait pas que le représentant de Astron était aussi le propriétaire du cabinet ayant fait les études d’impact environnemental. Le locataire du palais aurait réuni dare-dare les deux nouveaux ministres de l’Environnement et des Mines pour leur demander de préparer un communiqué officiel qui va annoncer officiellement le retrait du permis d’exploitation à Astron.

Si l’on en croit à notre source, ce communiqué officiel sera publié dans les prochaines heures. Si cette information se confirme, ce serait un grand ouf de soulagement pour les populations de la Casamance qui craignent que ce projet controversé ne réveille le conflit armé suite à la menace des combattants du Mfdc qui ont sorti un communiqué pour dire non à celui-ci.

Un responsable du comité de lutte contre le projet que nous avons fait réagir suite à cette nouvelle d’éventuel retrait du permis à Astron, indique :

Si cette décision de retrait se confirmait, nous ne pourrons qu’en être heureux car c’est le Sénégal qui gagnerait au détriment d’un nègre de service et de toute une chaîne de malfrats cherchant à différents niveaux de la chaîne de décision à assouvir leur cupidité. Au niveau de notre comité de lutte, nous avons toujours dit que cette prétendue étude d’impact environnementale et sociale  n’en est pas une aussi bien au niveau de la forme que du fond“.

Jean Diatta (Correspondant permanent Ziguinchor)

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

error: Contenu protégé