Dialogue politique : Mankoo Taxawu Sénégal rejette l’appel de Macky Sall

Le dialogue politique auquel convie le président de la République tarde encore à trouver des participants. Pour ne pas dire qu’il a d’ores et déjà pris du plomb dans l’aile. Pour cause, les deux plus grandes coalitions du pays ont décliné l’invitation de Macky Sall. Après le PDS, c’est au tour de la coalition Mankoo Taxawu Sénégal de rejeter la main tendue du chef de l’Etat tout en exigeant la libération sans condition de Khalifa Ababacar Sall, le maire de Dakar.

Le président de la République Macky Sall tient beaucoup à son dialogue national. Lors de la fête de Tabaski, il avait encore évoqué ce sujet et invité les partis de l’opposition à venir participer à cette rencontre où des points concernant différents domaines de la vie politique nationale allaient être discutés. Mais, pour l’heure, son invitation ne semble pas avoir reçu un écho favorable au niveau de l’opposition, dont les principaux leaders l’ont déclinée.

L’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, a été le premier à refuser de répondre à l’appel de Macky Sall. Une position qui est aussi celle de la coalition « gagnante » Wattu Sénégal dont il est le parrain. Le pape du Sopi vient d’être suivi dans ce refus de répondre à l’appel au dialogue du président de la République par l’autre grande coalition de l’opposition, Mankoo Taxawu Sénégal.

« La coalition Mankoo Taxawu Senegaal rejette fermement l’appel au dialogue du président Macky Sall et exige la libération sans condition de Khalifa Ababacar Sall », disent les membres de cette coalition dans un communiqué rendu public lundi. D’après les leaders de cette coalition, leur structure n’envisage aucune forme de discussion avec un président qui ne respecte pas ses engagements.

« Nous ne nous mettrons jamais sur une même table avec un président qui engage toutes ses composantes au combat sur le terrain pour exiger la tenue d’élections libres, démocratiques et transparentes au Sénégal », ont écrit les leaders de la coalition Mankoo Taxawu Sénégal dans un communiqué qui porte les signatures du coordonnateur Malick Gackou, leader du grand Parti, et de Déthié Fall, nouvellement élu député.

Ce dernier, membre du parti Rewmi d’Idrissa Seck, fonde son argumentaire sur le fait que, lors de la discussion que l’opposition avait eue avec lui au mois de décembre 2016, le président de la République avait pris des engagements qu’il n’a pas respectés jusque- là.

« Il n’a pas tenu les engagements pris lors d’une réunion avec l’opposition en ce sens que rien n’a été fait depuis lors », soutient Déthié Fall. Selon le numéro 2 officieux de Rewmi, s’assoir encore avec le chef de l’Etat n’est plus possible, car il s’est comporté d’une façon unilatérale. Si cet appel au dialogue a été refusé, c’est surtout à cause des élections législatives qui se sont déroulées en juillet.

« Nous ne pouvons pas dialoguer avec un président qui a organisé des élections contestées sans compter la grande fraude qui s’en est suivie », souligne Déthié Fall qui martèle que Mankoo Taxawu Sénégal ne participera pas à un dialogue de façade.

Pourtant, ce dialogue prôné par le président de la République était une occasion de parler des points qui sont chers à l’opposition. C’est le cas du nombre pléthorique de partis politiques ou encore du toilettage du fichier électoral. Mais le nouveau député n’a pas voulu évoquer ces points qui sont pourtant d’une importance capitale pour la population. Mais aussi pour l’opposition.

Amadou THIAM

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

error: Contenu protégé