Mondial 2018 : Comment la Fifa va octroyer plus de 6,7 milliards FCFA à la Fédération sénégalaise

Qualifiée à la coupe du monde 2018 après 16 ans d’absence, l’équipe nationale du Sénégal va permettre à la Fédération sénégalaise de football (FSF) d’engranger près de 7 milliards FCFA venant de la Fifa. Une sacrée manne financière dont la distribution suscite des commentaires.

L’équipe nationale du Sénégal disputera sa deuxième coupe du monde l’été prochain en Russie après avoir fini
en tête du groupe D. Pour y parvenir, les « lions » du Sénégal sont allés composter leur ticket en Afrique du sud, terminant du coup leader du groupe D devant le Burkina Faso, le Cap-Vert et l’Afrique du sud. Pour cette qualification, la Fédération internationale de football amateur (Fifa) va octroyer des primes à la Fédération sénégalaise de football (FSF) en deux tranches.

D’abord, la FSF recevra un montant de 2 millions de dollars, ce qui équivaut à 1 milliard 123 millions 894 mille 195 francs Cfa pour la prime de qualification. Ensuite la Fifa donnera à la FSF un montant supplémentaire de 10 millions de dollars, équivalent à 5 milliards 619 millions 471 milles 630 francs Cfa en cas d’élimination en phase de groupe. Soit un montant total de 12 millions de dollars (6 milliards 743 millions 365 milles 825 francs Cfa) déjà assuré.

Ce montant ne concerne que la qualification et la présence du Sénégal dans la phase de groupe. Si les « lions » parviennent à se hisser en huitième de final, en quart, en demi, en finale, d’autres primes supplémentaires seront déversées à la FSF.

A rappeler que l’équipe championne du monde sera primée à hauteur de 50 millions de dollars soit 32 milliards 750 millions de francs Cfa.

Mayacine Mar : « les clubs seront prioritaires »

Cet argent de la Fifa que devra encaisser le Sénégal pour sa qualification à la Coupe du monde suscite déjà des convoitises dans le monde du football. Mbaye Diouf Dia, dans une interview accordée au quotidien sportif Stades, pense que le 1/5 de cette manne financière doit être investi dans le football local. Mieux, le président de Mbour Petite-Côte est allé jusqu’à affirmer que cet argent soit suivi de très près par tous les présidents de club.

Le ministre des sports Matar Bâ s’est également prononcé sur la question assurant que « l’argent sera bien distribué cette fois-ci » faisant référence aux problèmes d’argent qui ont eu lieu lors de la Coupe du monde 2002.

Directeur technique national du football sénégalais, Mayacine Mar s’est aussi exprimé sur la question. Le technicien soutient sur le plateau de la 2stv que les clubs seront prioritaires dans la répartition des fonds.

« Quand vous avez une chance de participer à une Coupe du monde et de pouvoir trouver une certaine manne financière, la première chose d’abord c’est l’investissement. Nous avons besoin d’investir dans notre football à tous les niveaux et le football local en priorité. Nous allons participer au côté de l’Etat à construire des infrastructures. Nous allons aussi mobiliser de l’argent pour nos clubs pour leur permettre d’avoir plus de moyens», a déclaré le directeur technique national.

Les 7 milliards FCFA de la Fifa n’ont pas encore fini de faire parler d’eux.

Lamine Mandiang DIEDHIOU