Idrissa Seck, toujours d’attaque : « Macky Sall est un incapable »

Présent samedi 07 avril 2018 lors du lancement des Forces Démocratiques du Sénégal (Fds) de Dr Babacar Diop, ex-membre du Parti Socialiste, au théâtre national Daniel Sorano, Idrissa Seck est revenu sur ses débuts de jeune politicien aux côtés de l’ancien président Abdoulaye Wade alors opposant. Parlant de l’actuel président de la République, le « patron » de Rewmi a martelé qu’il est « un incapable » et que « le moment du blâme est dépassé. »

Idrissa Seck envoie encore des rafales à Macky Sall. Prenant part samedi 07 avril 2018 au lancement du parti politique dé- nommé Forces Démocratiques du Sénégal (Fds) de Dr Babacar Diop, ex-membre du Parti Socialiste, le patron du parti Rewmi dit penser « en toute sincérité que le Président Macky Sall est un incapable. »

Précisant sa pensée, l’ancien Premier ministre charge : « le moment du blâme est dépassé. Le bilan de Macky Sall dont il se glorifie, c’est cette croissance appauvrissante du Pse (Plan Sénégal émergent, ndlr). Et je me suis employé à en mesurer les impacts sociaux. Qu’est-ce que je constate ? Racket fiscal de nos entreprises et de nos ménages, corruption au plus niveau de l’Etat, signature scandaleuse de contrat pétrolier à son frère, parole sans stabilité et sans fondement déshonorant la parole publique, déshonorant la fonction présidentielle. Je veux que nous recouvrions cette dignité que vous nous avez demandé. Je veux que ceux qui sont nés pauvres deviennent riches. Et c’est possible. Je veux que ceux qui sont ignorants deviennent formés et instruits. Parce que c’est la science qui donne accès à la dignité. Je veux que ceux qui sont nés ou qui sont devenus orphelins soient recueillis et que nos enfants qui trainent dans la rue n’y soient plus. Ceci est d’ailleurs un scandale. Vous savez, ça vient d’un texte magnifique dont les versets sont en style et en sens. C’est Dieu, s’adressant à celui qu’Il s’est choisi comme ami et comme modèle, c’est-à-dire le Prophète Mohamed (Psl), Lui dit ceci : « Ne t’avons-Nous pas trouvé orphelin et nous t’avons accueilli ? Ne t’avons-Nous pas trouvé égaré alors nous t’avons guidé ? Ne t’avons-Nous pas trouvé pauvre et nous t’avons enrichi ? » Donc, à l’orphelin, soit attentif. a la misère de l’autre, soit attentif et partage des instruments », a rappelé le président de Rewmi en citant le Coran.

« Wade est l’un des cerveaux les plus brillants d’Afrique »

Répondant à ceux qui, selon lui, lui reprochent souvent de trop faire confiance à la jeunesse, de ne se faire entourer que de jeunes, Idrissa Seck a tenu à donner les raisons de cet état de fait :

« A 20 déjà, alors que j’étais en classe préparatoire en France, j’étais conseiller spécial de l’un des cerveaux les plus brillants de l’Afrique, plus précisément de Casablanca au Cap, je veux nommer le Président Abdoulaye Wade. Il m’écoutait avec soin. Je participais à la rédaction de ses discours. Je l’accompagnais souvent aux réunions de l’Internationale libérale. Il me soumettait ses textes les plus pointus. A 29 ans, alors que je venais juste de boucler trois à quatre années de carrière chez Price Waterhouse, je suis allé un jour dans son bureau lui donner quelques conseils en matière de communication et il m’a dit : ‘’écoute Mara, viens les appliquer en étant mon directeur de campagne en 1988’’».

Séjour à Princeton ?

Le leader de Rewmi a révélé les conditions de son séjour à l’université américaine de Princeton, ce que certains de ses détracteurs ont toujours démenti. «C’est à l’occasion d’un évènement des Etats-Unis d’Amérique que M. Lennon Walker, alors ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, m’a présenté à James Baker. Il était à l’époque ministre des Finances. Lennon Walker lui a dit que ce jeune-là était le directeur de campagne de l’opposant sénégalais mais il a perdu. Et James Baker lui a dit : « Moi, j’étais le directeur de campagne de Bush et j’ai gagné. Peut-être que vous devriez… » J’avais pensé qu’il s’agissait d’une blague sur la jungle africaine. Mais, en réalité, il parlait de l’emblème de l’université américaine de Princeton dont il était sorti. C’est lui qui a fait la recommandation et un milliardaire américain du nom de Panville a financé l’opération qui était destinée aux 6 sélectionnés dans le Tiers monde, Chine et Inde comprise, où on avait identifié qu’il y’avait un potentiel de leadership. Ce Panville avait donc financé entièrement notre séjour sur le campus de l’université de Princeton ».

Poursuivant, le leader de Rewmi confie qu’à 20 ans, il était le conseiller spécial de Wade et à 29 ans, « le premier directeur de campagne de l’histoire politique du Sénégal. » Trois ans plus tard, à 32 ans, il devenait ministre du Commerce, de l’Industrie et l’Industrialisation. C’est suite à une discussion entre Wade et Diouf sur le profil de son poste, le président Diouf hésitant à lui donner l’industrie, qu’il a inventé l’industrialisation « pour dire que le stock restait chez Maguette Diouf son frère et que le flux était administré par mes soins. C’est ça qui m’a finalement permis d’accepter parce que ce n’était pas évident ».

A en croire le candidat à la prochaine élection présidentielle, « lors de la première invitation, j’avais refusé d’aller intégrer le gouvernement parce que j’étais dans le processus de construction de mon indépendance financière. Je venais de quitter Price Waterhouse pour fonder mon propre cabinet en relation avec un de mes anciens professeurs de Princeton qui était aussi directeur de l’Usaid. et vous savez quoi ? Un jour, les Etats-Unis lancent un appel d’offres : le Pl480. Ils lancent l’appel d’offres international. Je soumissionne et je gagne. Mais, à l’époque, au-delà de certaines sommes, le contrat était autorisé par le Premier ministre. Il s’agissait de M. Habib Thiam (Qu’allah augmente Sa Miséricorde et Son Pardon sur lui). Il reçoit le contrat et refuse de signer en disant que je ne vais pas enrichir un opposant », a rappelé en conclusion le « patron » de Rewmi.

Bassirou DIENG

6 Comments

  1. Idrissa Seck tu devrais changer de manière de fonctionner parce que la méthode descendre en flêche Macky ne prend plus

  2. Tout ce que tu dénonce sur Macky Sall est totalement faux! Il n’a fait qu’améliorer le pays depuis qu’il est président !

  3. Idy pendant des années tu n’as fais que descendre la famille Wade et maintenant tu fais le fayot, tu n’es meme pas fidèl à tes idées et tu veux qu’on vote pour toi ?!

  4. Idy tu perds ton temps, tu n’as aucune chance d’être élu !!! Les sénégalais ne te font pas confiance et ne veulent pas d’un mec comme toi pour diriger le pays !

Les commentaires sont fermés.