Manifestation hostile à Paris : Macky Sall exfiltré vers un « sens interdit »

« Le Témoin » sait maintenant pourquoi le président Macky Sall a piqué une crise de colère suite aux manifestations hostiles qu’il a affrontées à Paris lors de la visite privée qu’il vient d’effectuer sur les bords de la seine. En tout cas, le président Sall a subi l’équivalent du « Palais Bourbon » vécu par son lointain prédécesseur Abdou Diouf durant les années « Sopi » de l’opposant Abdoulaye Wade.

Pour ce coup-ci, les opposants sénégalais de Paris sont allés plus loin en « enfarinant » le cortège du président Sall au moment où certains organisateurs cherchaient en vain des œufs dans un supermarché pour leur porter l’estocade. « Malheureusement, l’épicerie la plus proche était fermée à cause des manifestations » nous révèle un compatriote ayant pris part à la manif parisienne de la semaine dernière.

Mieux, le vendredi, en quittant l’Elysée pour rejoindre sa résidence, le cortège du président Macky Sall a été exfiltré par les policiers français vers un sens interdit (Rue Vineuse) pour pouvoir déjouer les nombreux manifestants qui l’attendaient en bordure de route. Interpellé sur les incidents, le président Sall avait déclaré tout de go à l’endroit de ses militants : « Tout ça c’est vous ! C’est parce que vous êtes divisés qu’une vingtaine de personnes arrivent à saper et à saboter notre arrivée à Paris» ». Et le président Sall visiblement en colère d’ajouter : « La guerre que vous menez entre vous est nulle et à la limite inutile et dangereuse pour notre parti et le pouvoir que nous exerçons. Si l’opposition arrive à nous mener la vie difficile à Paris c’est parce que vous, responsables du parti, vous vous menez une guerre fratricide entre vous. Taisez vos querelles ! » avait déclaré le président Sall suite aux incidents de Paris.

Cela dit, connaissez-vous les héros et principaux organisateurs de ces manifestations hostiles dans Paris 16e ? Ils ont comme noms : Khalifa Ababacar Diop, Cheikh Tidiane Sall et le célèbre Lopy Diagne, ancien international de basket-ball et ex -sociétaire de l’Asc Bopp. Avec l’appui et le renfort de compatriotes de France et d’ailleurs, le trio a réussi à tenir tète à l’Apr-Paris et à Bby-France avant de les pousser à emprunter un … sens interdit ! Mais qui dit que le président Sall n’a pas commis une infraction routière dans les rues de Paris ?