InternationalNationalPolitique

Assassinat ] Le nom du chancelier Haïtien, Claude Joseph remonte sur la toile comme accusé

Noticias Caracol est le nom de ce média colombien qui ajoutait le ministre des affaires étrangères et ex premier ministre ad intérim, sur le banc des accusés dans le dossier de l’assassinat du 58ème president Haïtien, Jovenel Moïse. 

Après l’assassinat, le premier ministre d’alors a commis plusieurs erreurs qui suscitaient divers réactions négatives. Le Docteur Claude Joseph, quelques heures après le magnicide, affirme que ce sont des colombiens qui ont perpétré l’acte et la première dame Martine Moïse atteindrait de trois projectiles. Au niveau de son bras, hanche et aux fesses. 

L’homme a déclaré un état de siège et assure que le pays est contrôlé, mois de 5 heures après le crime. Mais le média colombien n’a pas cessé de faire des publications liant Claude Joseph dans l’assassinat de son chef d’état. 

Jovenel Moïse, 58ème Président d’Haiti, assassiné au pouvoir le 7 juillet 2021

Deux mois après, le remplaçant de Claude Joseph à la Primature, Ariel Henry lui aussi est dans le collimateur de la justice haïtienne, Il est accusé d’avoir parlé au téléphone avec l’un des plus importants éléments de ce stratagème, Joseph Félix Badio alors que ce dernier était sur les lieux du crime. Les journalistes de Noticias Caracol ce sont coté récidive et confirme que les mercenaires en cavale ont dénoncé Claude Joseph comme un élément important dans la planification du crime contre le président Moïse. Le média écrit sur sa page Twitter; plusieurs pays ont des  informations selon lesquelles Claude Joseph était à l’origine de l’assassinat en Haïti. Malgré le fait que la police de ce pays assure que ce dernier n’est pas impliqué, des sources ont ratifié NoticiasCaracol qu’il y plusieurs confessions en ce sens.

Pourquoi la justice tarde à inviter le chancelier ? 

Le Témoin

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page