CultureNational

CULTURE | Deuxième édition de la Soirée de l’Indépendance par la troupe ZAKI aux Cayes

La troupe Zanmi Kilti ak  Istwa (ZAKI) évoluant dans la ville des Cayes, est une troupe de théâtre  qui regroupe de jeunes comédiens  et comédiennes s’engageant  dans la promotion de la culture haïtienne  depuis 2010. Elle  se donne pour objectif de vivre le théâtre tout en procédant à la mise en scène de certaines œuvres d’auteurs haïtiens, une façon d’indexer des problèmes cruciaux que connait le pays.

Après l’organisation de plusieurs activités durant l’année 2020, entre autres des marches  pacifiques contre l’insécurité et  le chômage,  des concours de danse et de théâtre, etc,  le premier janvier 2021,  le jour de la commémoration de l’indépendance, la troupe ZAKI a accueilli ses fidèles habitués,  dans le but de célébrer la « Soirée de l’indépendance (Sware endepandans) » au local de la BTI (Business and Technology Institute).

Cette plateforme qui regroupe différentes entités artistiques telles que groupe  de danse,  atelier de théâtre, et club de lecture, ainsi que des entreprises privées, organise des  activités utiles non seulement pour le maintien du corps, mais aussi l’entretien de l’esprit. Elle encourage aussi aux jeunes de créer et évoluer économiquement.

La soirée a donc débuté avec une conférence débat autour du thème An n Sèvi ak listwa n pou n  konstwi avni n. Un sujet qui fait l’objet d’une remémoration de la société haïtienne d’autrefois, en suscitant une prise de conscience, ce qui tend à une volonté pour agir.

Le panel composé de Me. Ketnor ESTINVIL, de l’historien Alin LOUIS Hall et du docteur Chilove VIARD, qui partageaient à tour de rôle leur connaissance autour du sujet, essayait d’identifier les problèmes qui empêchent le  pays de se développer tout en proposant des pistes de solutions.

S’en est suivi une présentation culturelle commençant par un spectacle Ayiti w Lye, une mise en scène d’une adaptation d’une pièce du metteur en scène Fen Josil,englobant montage de textes, danses folkloriques et sketches. Cette adaptation théâtrale a reflété la passion des danseurs tout en mettant tristement en question la situation de l’Etat Haïtien.

Cette prestation dévoilait  des expressions les plus dévalorisantes à l’égard des dirigeants haïtiens, par exemple « Souse Leta, Leta Visye,  Arete leta, Zonbi yo men leta ».Par ailleurs, le mot voleur a lui aussi connu d’autres connotations : « Vòlè pa konn si l vòlè, vòlè ilimite, vòlè iminite, vòlè jije  vòlè, vòlè ap priye pou vòlè kite vòlè ».

En plus de ces prestations, cette soirée a été l’occasion pour le public d’admirer la performance et le talent du groupe les Tirailleurs combiné  de Zobiskèt (Kongo payèt), qui d’ailleurs a laissé la foule en extase.

La réalisation de cette soirée a également rendu hommage aux différents supporteurs qui l’ont rendue possible: Tirayè, Kè Wosiyòl, AJPE, L’Hôpital Notre Dame S A, Clara’s Enterprise, Cré-acte, Ayibobo, CLEC, Okazya, Tatoune Store, Lo Nuesto bar, et Siento Group.

«Nos remerciements vont  à l’endroit de ceux qui ont rendu cette activité possible : nos artistes, nos bénévoles qui nous aident toujours à faire la promotion de nos activités. Merci à tous ceux qui désiraient être présents mais qui ne le pouvaient pas, merci aussi à ceux même absents qui nous ont aidé à faire la promotion de l’activité. »

A écrit  le responsable sur sa page Facebook. Par ailleurs, le succès de cette soirée a poussé les organisateurs à instituer cet évènement comme un rendez-vous annuel visant à encourager non seulement la pratique de la danse, l’enrichissement de l’esprit mais aussi la production d’œuvres  théâtrales dans la région du Sud.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page