Haiti-Economie] Eventuelle rareté de riz américain sur le marché Haitien

probable rareté de riz sur le marché Haitien

Selon la presse américaine, le commerce de riz entre Haiti et les USA est le cible des malfrats et les institutions qui sont concernées directement dans l’importation et l’exportation pour Haiti logent très près des foyers des plus puissants groupes armés du pays.

Direction générale des douanes, douane de Port-au-Prince, et l’autorité portuaire nationale ont toutes leurs adresses respectives au bicentenaire et à la Saline, zones réputées dangereuses. Les employés de ces instituions bravent le danger au quotidien. souvent les agents douaniers retardent ou renvoient des opérations, embarquements ou débarquements, en raison des tirs nourris dans les parages. il arrive souvent que des employés de l’APN blessent sous le coups des balles perdues.

Selon la presse américaine, l’arrivée des produits américains dans les échanges commerciaux deviennent de plus en plus difficile depuis trois mois, des suites de l’assassinat de l’ex chef d’état, Jovenel Moise.

Vue aérienne du Port de la capitale d’Haiti [Photo/Google]

Il y a eu des défis où nous avons dû soit arrêter de décharger des navires à cause de la violence, retirer les navires du port et les amener ailleurs, selon Morgan un acteur important dans l’exportation de riz américain en Haiti.

Il a partagé qu’Haïti a démantelé son armée il y a des décennies [1994] et que la police nationale [PNH] a maintenu la paix depuis. Cependant, selon Morgan récemment « C’est un peu comme le Wild, Wild West ».

En juillet, le membre du Congrès Clay Higgins a écrit au Bureau de la démocratie, des droits de l’homme et du travail une lettre disant en partie : « Les expéditions (de riz) sont prioritaires comme cibles par les gangs locaux et même embauchées, la sécurité armée est incapable d’empêcher le vol.

Morgan a déclaré : « Historiquement, les gangs de la ville n’avaient pas les moyens de défier la police. Maintenant, il semble qu’ils aient non seulement les moyens, mais qu’ils dépassent peut-être la police. »

Environ un grain de riz sur trois produits par la Louisiane va directement à Haïti, a ajouté Morgan. Chez Supreme Rice, Haïti achetait plus de la moitié de ce qu’ils produisent

Mais des efforts constants pour se développer aux États-Unis ont aidé l’entreprise à se diversifier aux États-Unis, où Haïti représente 25 % de son activité.

« C’est extrêmement important pour le sud de la Louisiane, et je ne pense pas que les gens comprennent ou réalisent », a déclaré Morgan. C’est notre meilleur marché. Nous y avons un intérêt direct, mais nous devrions également avoir un intérêt direct dans un pays qui est juste à notre porte. »

Haïti a tenté de rétablir une certaine stabilité avec des élections le mois dernier, mais elles ont été reportées sans date fixée. Morgan a déclaré que les personnes avec lesquelles Supreme Rice travaille dans le pays craignent que s’il y ait des élections, elles soient probablement injustes en raison de la coercition dans les urnes

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON