Haïti-Insécurité] Des bandits armés chassent le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Liszt Quitel au terminal Varreux

Liszt Quitel a laissé Cité Soleil sous un concert de cartouches



Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Liszt Quitel a failli laisser sa peau au terminal Varreux ce mercredi 27 octobre 2021. Des individus soupçonnés du gangs [G9]ont ouvert le feu sur le cortège du ministre, qui a laissé à la hâte la commune de Cité Soleil.

La rareté de carburant touche désormais toutes les couches de la société. Plusieurs hôpitaux, entreprises privées et publiques sont contraints d’observer un arrêt de fonctionnement. La communication téléphonique devient difficile, notemment via la compagnie de téléphone mobile Digicel qui détient plus de 75% du marché. Le pays est face à une explosion humanitaire d’après les prévisions de l’Office de la Protection des Citoyens [OPC] dans un communiqué publié hier mardi. 

Ce mercredi, Me Quitel s’est rendu à Cité Soleil précisément au terminal Varreux dans le but, d’évaluer la situation et de créer un couloir devant faciliter le transport des camions-citernes. Portant un gilet pare-balles et un casque de la PNH, le ministre de l’intérieur a laissé le terminal sous une pluie de cartouche. Des civils lourdement armés qui seraient de la fédération des bandits dénommée [G9] ont forcé le ministre de la justice à vider les lieux.     

Des impacts ont été remarqués sur quelques véhicules de son cortège. Toutefois les informations n’ont pas révélées de cas de mortalités ni de blessés.

Il faut rappeler que ce même scénario a été produit le dimanche 17 octobre, lors de la commémoration de la mort de Dessalines.  le Premier Ministre Ariel Henry a été contraint de quitter le Pont-Rouge sous les tirs sporadiques des bandits armés qui contrôlent ladite zone quoiqu’il était accompagné du directeur de la police d’alors, Léon Charles.

Carl Henry Florant

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON