Haïti-Politique] Secrètement, Martine Moïse tacle le PM Ariel Henry

Martine utilise une firme internationale pour promouvoir sa candidature et tacler Ariel Henry

D’après des révélations encombrantes du journaliste américain, Jake Jhonston l’ancienne première dame haïtienne Martine Moïse utilisait les fonds du trésor public pour financer ses campagnes de lobbying.

Dans divers tweets et documents qui ont été rendus publics par ce journaliste Américain, une firme du nom de Mercury Public Affairs LLC avait paraphé un contrat avec Martine Moïse pour promouvoir son image et ses ambitions politiques auprès des pays occidentaux. La firme agissait au nom de Mme Moïse,  au moins une réunion a été organisée à Washington pour le compte de leur cliente.

Ce contra existant bien avant la mort tragique de Jovenel Moïse est rémunéré avec l’argent des contribuables Haïtiens. Avec comme personne référencée, la cousine de l’ex Premier ministre Laurent Lamorthe, l’ambassadrice d’Haïti à Paris d’alors, Vanessa Lamothe.

Tweet de Jake Jhonston, parle de la résiliation du contrat de lobbying de Martine Moïse

Toujours selon les révélations de Jake Jhonston, la firme avait fait l’opposition à l’arrivée d’Ariel Henry comme premier ministre, ce qui coïncide avec des rumeurs sur l’éventuel financement des bandits par le clan Martine [Jovenelistes] pour éjecter l’actuel Premier Ministre de sa chaise à la Primature.
Le contrat a été révoqué par le neurochirurgien, selon une source proche de son cabinet, il avait largué; l’argent du trésor public ne doit pas financer les activités personnelles d’une personne particulière. 

Plusieurs milliers de dollars pour soigner l’image de l’ex première dame Martine Moïse. Qui, moins de deux mois après l’assassinat de son mari avait déclaré qu’elle souhaite succéder le père de ses trois enfants au Palais national comme prochaine présidente élue. Les doutes pullulent, l’enquête sur l’assassinat du 58ème chef d’état haïtien est dans l’impasse.

Selon certains observateurs, les bandits armés étaient beaucoup plus clément envers le feu Président Moïse et sa femme. Ce qui veut dire, Martine pourrait toujours utiliser leurs services pour semer la pagaille et provoquer le départ anticipé de l’actuel chef du gouvernement. D’ailleurs, le chef de la coalition des gangs en Haïti, Jimmy Cherizier menace de prendre d’assaut la Primature pour forcer le premier ministre à démissionner. Est-ce il y’a une main cachée ? 

Sonley CHERISIER

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON