« Jamè! Mwen pap janm mete pye m Etazini » proteste Roberde Celiné dit Bob-c sur les ondes de la RTVC

Bob-C ne souhaite jamais voyager aux État-Unis.

Un grand nombre d’haïtiens qui tentaient vainement de rentrer aux États-Unis ont été traqués comme des animaux sauvages non loin de la ligne frontalière Mexico-Américaine suscite la colère et l’indignation de Roberde CELINÉ.

Il y a environ 5 ans, des milliers grenadiers laissaient leurs pays, toutes les directions en Amérique latine étaient convoitées mais le Brésil et le Chili étaient les plus prisés. 

Soit le 19 septembre, des milliers d’haïtiens après plusieurs mois de marche arrivent sous le pont reliant la ville de Texas des USA et Acuña ville frontalière Mexicaine. Sous ce pont de plus de 600 mètres, pas moins de 14.000 migrants comptant plus de 10.000 Haïtiens et Haïtiennes. Des agents de la police de la l’immigration américaine avec leurs chevaux ont traqués les fils d’Haiti comme des bêtes sauvages et leurs imposes des traitements inhumains sans le respect basique de leurs droits.

Reteurs 2021/ Les migrants Haïtiens coincés par un policier de l’immigration chevauché

Les refoulés qui dégageaient leurs frustrations à l’aéroport international Toussaint L. Expliquent qu’ils étaient obligés de dormir dans une chambre froide. Ils passaient plus de six [6] jours sans la permission de se laver et brosser leurs dents. 

Face à une telle gestion faite des compatriotes, Roberde Celiné qui animait l’émission première occasion [ Gran Boulva] sur les ondes de la Radio Caraïbes [94.5] a pris la décision de ne plus voyager aux États-Unis en signe de revendication et de protestation face aux traitements indignes infligés aux milliers haïtiens en situation irrégulière.

Le Témoin 

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON