Le Parti politique PHTK et un allié désapprouvent le processus Avant-projet de constitution de Jovenel Moïse


 Intervenant le vendredi 16 Avril 2021, sur Magik 9, le président du parti  du pouvoir en place, Liné Baltazar prend ses distances par rapport au proceesus de référendum initié par le Président Jovenel Moïse afin de doter le pays d’une nouvelle Constitution.Le chef de fil du PHTK dit conseiller au locataire du Palais National d’abandonner ce projet à allure dictatoriale proposé par les membres du Comité Consultatif Indépendant (CCI).

Liné Balthazar s’est prononcé sur l’Avant-projet de Constitution mis sur pied par le Président Moïse. Ce processus a pour objectif de permettre au pays de se doter d’une nouvelle Constitution avant l’organisation des prochaines élections.


Dans un entretien accordé à Roberson Alphonse de la Radio Magik9, le numéro du parti sur la banière duquel le président Jovenel  Moise a été élu dit exprimer son désacord par rapport à cette initiative. Le leader du parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) a pointé du doigt l’Office National d’Identification (ONI) qui selon lui, est incapable de produire dans deux mois la quantité de cartes restantes afin de permettre aux citoyens eligible de prendre part en grand nombre au référendum et aux prochaines compétitions électorales.


 Il n’est pas le seul supporteur du pouvoir en place à faire cette remarque. L’ancien Sénateur et chef de parti politique Gabriel Fortuné, à son tour, a critiqué le Conseil Électoral Provisoire qui, pour lui, n’a pas un brin de légitimité vu que les Conseillers électoraux n’avaient pas prêté serment. Fort de ces constats, les deux proches du Président Moïse prônent un accord politique, un gouvernement de consensus qui donnera un CEP qui aura pour mission principale d’organiser des élections transparentes.
Tenant compte de la position de ces différents protagonistes, Jovenel Moïse a échoué dans ses projets clés car il se pourrait bien aussi qu’il n’organisera non plus les prochains scrutins.
 Cependant, le Palais National serait-il incapable d’assumer cette défaite et envoyer ses poulains à jouer double jeu ? À qui la faute ? Le temps d’une nouvelle transition est-il proche? L’avenir dira le reste !

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON