Les Jovenelistes veulent ils la vérité ou profiter de l’assassinat pour les prochaines élections ?

Jovenel Moïse, le 58ème Président de la république d’Haïti a connu un sort tragique au cours de son quatrième année de mandat. Un commando armé a attaqué sa résidence dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, pour le bilan que nous connaissons; la première dame blessée, le président sauvagement exécuté. 

La mort tragique du Président à traîner une longue liste d’accusés, la justice haitienne tente de faire luire la lumière, l’enquête enchaîne les étapes, de la police judiciaire ensuite le parquet, actuellement le cabinet d’instruction mène le magnet avec des invitations et le premier ministre compte parmi les inculpés. Pendant ce temps, un clan politique a vu le jour, les proches collaborateurs de Jovenel, ont créé le Jovenelisme. 

Plusieurs personnes estiment que les anciens proches de Moïse emboîtent malement le pas. Selon les vœux du président, il voulait cohabiter avec l’opposition politique pour apaiser le climat de l’insécurité et la misère, Ariel Henry qui est son dernier choix politique avait été choisi pour cette mission, qu’il essaie de respecter. Il a paraphé un accord avec l’opposition radicale, il s’active à organiser le référendum que prônait le feu Moïse, et ensuite sa dernière mission, l’organisation des élections pour le renouvellement des personnalités politiques. Qui veut dire, le premier ministre reste dans la vision de son feu chef d’état, mais pourquoi il est si mal vu par les anciens proches de Jovenel?

Le 58ème Président Haïtien, Jovenel Moïse assassiné le 7 juillet 2021

Est-ce que l’équipe de Jovenel Moïse a des ambitions voilées? 

Les hommes et femmes qui étaient proches de Jovenel Moïse s’activent à mener un combat mais qui repose sur les mauvaises manières politique et la propagande. Selon certains militants politiques, Ils veulent faire de la victime un bouc émissaire pour les prochaines compétitions électorales. Fais du défunt un martyr, obstrué la voie aux autres éventuels compétiteurs favoris puis maintenir le pouvoir exécutif pour un quinquennat de plus.

Il y avait plusieurs alertes de malversations entre les entrailles du pouvoir et parmi les conseillers et des véritables proches de Jovenel qui ont été signalés. Le président mettait la pression et tout n’était pas forcément accordés. Le président demandait toujours a ce que ses conseillers soient au-dessus des soupçons. Est-ce que le président dérangerait les affaires de ses amis proches qui étaient en fonction et qui devraient l’aider dans la soirée du 6 au 7 juillet? 

L’ex bâtonnier l’ordre des avocats de Port-au-Prince, assassiné le 28 août 2020

Faire des accusations à tort et à travers, trouver l’attention des membres de la population en brandissant des revendications populaires, voilà leurs mode opératoire. Dans la toute première note de l’équipe joveneliste fraîchement constituée, il exige que justice soit faite autour de l’assassinat de l’ancien bâtonnier Dorval Monferrier. Est-ce qu’ils avaient demandé à la famille présidentielle d’aider, de coopérer avec la justice pour l’avancement de ce dossier? 

Entre des prises de parole et tweets totalement contraires avec leurs positions lorsqu’ils étaient au pouvoir, est-ce la guerre électorale est déjà déclenchée? 

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON