Michel-Ange Gédéon, selon la FJKL n’a pas laissé que son beau discours de partance

La Fondation Je Klere [FJKL] dirigée par la militante des droits Humains, Marie Yolène Gilles a fait une nouvelle fois des révélations fracassantes autours de la gestion faite par l’ancien Directeur général de la Police nationale d’Haïti, en la personne Michel-Ange Gédéon. 

Dans le tout dernier rapport de la FJKL, l’ancien commandant en chef de la Police Nationale d’Haïti est accusé à tort dans des scandales de détournement de fond et de gaspillage des budgets alloués aux fonctionnements de l’institution qu’il dirigeait. Michel-Ange Gédéon hors du pays depuis après la fin de son mandat a produit une demande de décharge concernant sa gestion. Le Président de la cours Haïtienne (CSC/CA) Rogavil Boiguéné, a monté une commission devant analyser la gestion de l’ancien directeur général, en vue de répondre à sa demande. 

Selon l’avocat, Me Samuel Madistin, l’ancien directeur de la police a fait une très mauvaise gestion des fonds qu’il gérait. Environ 500 millions de dollars américains ont été détournés. Des sommes importantes qui devraient financer des opérations, sans compter des achats de matériels sans aucun respect des normes établies par la loi. Michel-Ange qui vit actuellement aux État unis avec sa famille a tenté de justifier sa situation sur les ondes de Vision-2000, mais les fleurs n’ont pas tenu promesses. 

Le dossier reste pendant, le rapport relève une gestion catastrophique de Michel-Ange de 2016 jusqu’à la fin de son mandant en été 2019. 

La fondation Je Klere exige même qu’un arrêt de débets, une sorte de décision juridictionnelle qui relève de la competence de la cours supérieure des comptes et du contentieux administratif [CSC/CA] à l’encontre de l’ancien responsable de la PNH. Et que lumière soit faite sur plus de 500 millions de dollars qui auraient été dilapidés par ce dernier.

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON