ActualitéNationalPolitique

[NON REFERENDUM] Jean Renel Sénatus et Joseph Lambert partagent la même position

A moins d’un mois de la réalisation des scrutins référendaires, des voix s’élèvent contre le projet. Jean Renel Sénatus Avocat et ancien Sénateur de l’Ouest, Joseph Lambert actuel Président du Sénat dysfonctionnel, montent au créneau et critique vertement la nouvelle constitution.

Dans une vidéo qui tourne en boucle sur les médias sociaux, l’élu du Sud-Est se positionne contre la tenue du referendum le 27 juin prochain. Le Sénateur Lambert au cours de cette prise de parole ajoute qu’il n’y aura pas de bureau de vote pour cette occasion dans son département. L’actuel Président du Sénat dysfonctionnel précise que lui et ses alliés feront obstacle à l’organisation de l’événement dans le Sud-Est le 27 juin prochain. Dans cette note vocale Joseph Lambert proteste énergiquement et promet à la population de faire feu de tout bois pour stopper ce projet macabre de Jovenel Moise. 

De son coté, Maitre Jean Renel Sénatus n’a pas fait langue de bois pour critiquer a son tour l’éventuel changement de constitution. Lors d’une conférence de Presse de son parti ; LÒD DEMOKRATIK. Me Sénatus qualifie de pacte qui ouvre la voie à la corruption. L’ancien Sénateur de l’Ouest invite la diaspora, la jeunesse haïtienne, la franc-maçonnerie et tout les secteurs vitaux de mobiliser contre le referendum. 

L’homme de loi évoque que le principe des séparations des pouvoir sera banni et la nouvelle constitution donnera un pouvoir sans restriction aux élus nationaux surtout au Président de la République.

Les deux Sénateurs partagent la même position sur la question du referendum, à moins d’un mois de la réalisation des scrutins. Il faut aussi noter, l’un des membres du CEP précise que la recrudescence des cas de Covid-19 dans le pays pourra un facteur non-négligeable pouvant même faire échec à la réalisation de ces élections.  

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page