NationalSport

PALMARES | Aliyah Shipman part pour une carrière prometteuse

Aliyah Shipman est une jeune espoir du taekwondo née le 14 janvier 2003, à Plantation, en Floride au États-Unis. La pépite est une combattante de moins de -67 kg qui est devenue la première athlète féminine de taekwondo à être qualifiée pour Haïti aux  Jeux Olympiques depuis Aniya Louissaint en 2014.

Aliyah compte déjà 11 médailles  dans sa carrière

La jeune sportive a commencé à pratiquer le taekwondo à neuf ans. Elle a représenté les États-Unis aux compétitions cadettes et juniors. Elle a également débuté en senior avec son pays natal. Cette année, après de sérieuses discussions entre la fédération haïtienne de taekwondo et celle des États-Unis, elle est devenue éligible pour représenter Haïti, dans les championnats de taekwondo.

«  La décision de porter les couleurs d’Haïti n’a pas été difficile. Il est vrai que je faisais partie de l’équipe américaine, mais ils ont tellement d’athlètes que mon départ n’a rien dérangé. J’ai fait choix d’Haïti parce que je suis originaire de ce pays par le biais de mon arrière-grand-père. Vous savez, je n’ai jusque-là aucun regret, et c’est avec fierté que je vais représenter mon pays à ces Jeux olympiques », a-elle déclaré.

Bien avant de s’imposer dans le taekwondo, Aliyah Shipman a connu des mésaventures dans sa carrière. En effet, en 2015, elle s’est contentée d’une médaille d’argent au championnat juvénile de -55 kg. La jeune star a remporté une nouvelle médaille d’argent dans cette compétition en 2016. C’est en 2017 que Aliyah a commencé à triompher au tournoi de taekwondo.

L’année 2017 a été une année de succès pour l’athlète. Elle a pris la médaille bronze au championnat de l’US Open en -55 kg avant de gagner sa première médaille d’or en carrière c’était en championnat national. Et elle a remporté  la médaille de bronze au championnat panaméricain. Sa série de victoires a continué en 2018, où elle s’est emparé de la médaille d’or en championnat national en -59 kg et la médaille d’argent au President’s Cup en -63 kg.

Aliyah est alors de plus déterminée, elle a gagné deux médailles au tournoi de qualification des Jeux Olympiques dont la médaille d’or en catégorie -63 kg et la médaille  bronze en -59 kg.

Pour sa troisième participation au tournoi de qualification olympique panaméricain, elle a pu décrocher son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2021, en Mars dernier. Un résultat qu’elle a obtenu grâce à ses victoires contre la colombienne Katherine Dumar Portacio et la dominicaine  Madelyn Rodriguez. Après sa médaille d’or au tournoi de qualification des Jeux olympiques de Tokyo, elle a gagné la médaille de bronze à l’US Open de la Turquie.

Dans un court entretien accordé à l’agence de presse en ligne Le Témoin, Aliyah a livré ses impressions après sa victoire au tournoi de qualification des Jeux Olympiques de Tokyo 2021 pour Haïti.« Je suis très heureuse d’être qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Ma famille et moi ont pleuré pendant 30 minutes suite à cet exploit. Je veux que les autres athlètes de taekwondo haïtiens sachent que c’est par le travail et le sacrifice qu’ils peuvent obtenir de bons résultats. J’espère aussi que d’autres combattants de taekwondo haïtiens obtiendront leur qualification pour les Jeux Olympiques à l’avenir. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page