Plusieurs organisations du Sud d’Haïti appuient le choix de Joseph Lambert comme Président provisoire

Dans une note rendue publique lundi 2 août, dont une copie est parvenue à la rédaction de Le Témoin, plusieurs organisations départementales, basées dans le Sud du pays réclament Joe Lambert comme président provisoire.

L’organisation de base, AJIDEP, dirigée par l’ancienne maire de la ville de Port Salut , Nicaisse Jean Naboya a signé cet accord portant sur le choix du président du Sénat comme chef d’État provisoire.

FAMA, AFPROD, SHA,OFVF,MOJISAP,AJIPADS, MODECSJ,OJPP,GIDDS,MCIDDS, et d’autres organisations de jeunes approuvent le choix des Sénateurs du Grand Corps.

Selon l’ancienne maire, l’agronome Lambert est un élu, un Sénateur en fonction, qui pis est, demeure l’un des politiciens qui saurait comment résorber cette crise multidimensionnelle. « Alors dans le Sud, nous appuyons l’idée d’aider l’Etat à rester debout par le biais d’un homme d’Etat. Et nous rejetons d’un revers de main, l’idée d’un exécutif avec un seul membre. Nous avons une constitution qui reconnaît un pouvoir exécutif avec 2 membres, le président et le premier ministre. Nous exigeons l’installation du Sénateur élu du sud-est, Joseph Lambert sans condition, a t-on lu dans cet accord.

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON