NationalPolitique

POLITIQUE | Prolifération de partis politiques dans unclimat d’instabilité politique en Haïti

Dans moins d’un mois, plus d’une demi-douzaine de partis politiques sont déjà lancés dans  le paysage politique haïtien. Ces structures sont, majoritairement,  créées par des anciens et actuels parlementaires proches ou opposants au pouvoir en place.

Cette velléité d’implémenter des partis politiques survient suite à la nomination des neuf membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) par le président de la République, Jovenel Moïse par arrêté présidentiel du 18 septembre 2020. Il faut remarquer que ces structures politiques ont pris naissance dans un climat où de lourds doutes planent sur l’organisation des prochaines élections en raison de la situation sécuritaire dans le pays en particulier, les gangs armés qui tiennent en otage certains quartiers de la Capitale inaccessible à la population. 

Si certains acteurs politiques et la société civile avaient donné un NON, dans un accord signé, à une possible organisation des élections avec le président Jovenel Moïse, des anciens et actuels  parlementaires, quant à eux, se mettent au diapason en créant de nouveaux partis politiques.

Voici donc la liste de ces  nouvelles structures politiques  :

1) Exemple National : Wilot Joseph, ancien Sénateur du département du Centre ; 

2) Lòd Demokratik :  Jean Renel Sénatus, ancien Sénateur de l’Ouest ;

3) Matris Liberasyon :  Antonio Cheramy, ancien Sénateur de l’Ouest ;

4) ASSE : Cholzer Cancy, ancien Sénateur du département de l’Artibonite

5) EDEM : Déus Deroneth, ancien Député de Marigot

6) Entente Nationale : Antoine Rodon-Bien Aimé, ancien Député de Cerca Cavajal

7) Ayiti Avan : Gracia Delva, actuel Sénateur du département de l’Artibonite ;

8) An Avan : Jerry Tardieu, ancien Député de Pétion-Ville

Wilder SYLVAIN

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page