CultureNationalSociété

PORTRAIT | Guerchang Bastia un profil engagé

Né le 31 janvier 1988, à Kanèy, 3e section de la Commune de Hinche, Guerchang Bastia dit Chango est un chanteur à tendance reggae. C’est le fils de Louisena Pierre et Oton Bastia,  le cadet d’une famille de huit enfants.

Guerchang Bastia a fait une bonne partie de ses études classiques au collège Saint Pierre X, au Lycée Charlemagne Péralte, au Lycée Dumarsais Estimé et au Lycée Horacius Laventure. Il  est diplômé en sociologie à la faculté des Sciences Humaines, il a également participé à une séance de formation intensive de 2 mois au Brésil en 2017.

Passionné de musique, Guerchang a commencé à chanter dès son adolescence, à l’âge de 13 ans en interprétant des compositions musicales Rap et Reggae mais il a lancé sa carrière professionnelle en 2012 en s’offrant « Rèv yon chomè ». Il a réalisé son premier hit carnavalesque en 2014, une musique intitulée « Si m tap fè kanaval ». Il a sorti son premier album en 2014. C’est John Kensy Delva, qui l’a aidé à  devenir un chanteur professionnel.

Guerchang Batia est un grand admirateur de Robert Nesta Marley, Boukman Eksperyans, Eddy François, Céline Dion, Michael Jackson, Seydou Koné dit Alpha Blondy, Emerline Michel, Erol Josué, Louis Lesly Marcelin dit Sanba Zao, Calum Scott et Antoine Rossini Jean Baptiste dit Ti Manno.

Chango est un artiste international. Cette année, il a été 5e au concours de World Citizen Artist Award 2020 avec sa composition Act Together. Cette année, il est  devenu un représentant de cette organisation.

Chango ne pratique pas la musique pour le plaisir mais, il y consacre sa vie. Il considère la musique comme un outil de revendication, de bataille. C’est aussi un moyen pour lui d’éduquer la société haïtienne.

Guerchang Baptista est un militant politique. Il participe dans plusieurs manifestations populaires. En Août 2019, il a été arrêté et emprisonné où il a passé 10 jours. Chango est un grand amant de régime socialiste. Il souhaite qu’Haïti adopte ce régime politique qui est pour lui le  meilleur système politique  pouvant réorganiser et développer Haïti.

Pour  Chango, le peuple haïtien doit mener une démarche épistémologique pour rompre avec la colonisation  incarné dans l’esprit haïtien. Pour l’artiste, la chaîne coloniale empêche aux haïtiens d’apprécier leurs propres valeurs. Les haïtiens se déchirent depuis la naissance de cette nation. Ils ne veulent pas se mettre en ensemble pour réorganiser le pays. À maintes prises, les étrangers se mêlent de l’affaire interne d’Haïti et à tous les niveaux, soit pour influencer les élections ou pour essayer de maintenir la paix. C’est pourquoi,  Chango invite tout le peuple haïtien à s’unir pour reconstruire le pays. Il encourage les haïtiens à mettre en valeur la culture haïtienne et les valeurs intellectuelles haïtiennes.

Bouton retour en haut de la page