Rareté de Carburant] Haïti sous la menace d’une catastrophe humanitaire selon l’OPC

Une frange de la communauté internationale sera tenue responsable par omission selon OPC

L’Office de la Protection des Citoyens [OPC ] lance un cri d’alarme contre un  » éventuel catastrophe humanitaire en Haïti  » en raison de la pénurie d’essence dans un communiqué publié ce mardi 26 octobre. Selon l’OPC une frange de la communauté internationale sera tenue comme responsable par omission « . 

La crise de carburant persiste sur le marché national, une situation qui paralyse les activités à travers le pays.  » Les hôpitaux et centres dispensaires  se trouvent dans l’obligation de suspendre ou modifier leurs services  » a constaté l’Institution Nationale indépendante de promotion et de protection des Droits Humains. 

Renand Hedouville, le numéro un de l’OPC

Cette situation périlleuse mettant en danger la vie de plusieurs milliers de malades et patients ; particulièrement les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les personnes victimes d’accident au quotidien « . 

Pourtant le directeur de la BMPAD, Ignace Saint-Fleur annonce que le produit pétrolier est disponible dans plusieurs sites, sur les ondes de la Radio Méga à l’émission Booster. Les hommes du G9, empêchent la distribution du carburant, et l’unique condition, la démission du Premier Ministre Ariel Henry.  

Le pays est à un jet de pierre d’un catastrophe humanitaire d’après l’OPC qui pointe du doigt, une frange de la communauté internationale, et le gouvernement d’Ariel Henry.

Carl Henry FLORANT

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON