NationalSociété

SOCIETE | 10 Jeunes modèles de la société haïtienne en 2020

On reproche souvent à la société haïtienne d’être en panne de repères et d’exemples pour les plus jeunes, cependant, à y voir de plus près, le pays regorge de jeunes qui font quotidiennement des efforts pour offrir des repères de valeurs et de bons exemples pour la société en générale. En effet, la Rédaction du Journal Le Témoin se propose d’attirer l’attention de la société haïtienne sur 10 jeunes qui, par leurs actions, leurs engagements, leurs efforts, leurs combativités, leurs esprits créatifs se sont distingués dans cette société et qui pourraient lui servir de modèles à suivre.

Etzer Emile

Auteur  de « Haïti a choisi de devenir pauvre. Les vingt raisons qui le prouvent », livre qu’il a signé au dernier trimestre de l’année 2017, par les Presses de l’Université Quisqueya, Etzer Emile est Consultant auprès de plusieurs organisations internationales et administrations publiques, ce coach d’entreprise et professeur d’économie et de marketing a fait la fierté de la jeunesse haïtienne par son parcours et sa persévérance jusqu’à se créer une place dans un des environnements les plus compétitifs dans ce pays. Actuellement, Etzer Emile est parmi les plus jeunes et plus brillants économistes et analyste de la politique économique en Haïti.


Dangelo Néard

Connu pour son éloquence, son ouverture d’esprit et sa grande capacité de manipuler les citations, Dangelo Néard est un jeune haïtien qui s’est fait remarquer par son parcours exemplaire dans le domaine du journalisme culturel.

Ancien étudiant en communication sociale à la Faculté des sciences humaines de l’Université d’État d’Haïti, Dangelo Néard  est le présentateur de l’émission culturelle hebdomadaire intitulée Koze Kilti diffusée sur la Radio France internationale. Il est aussi chroniqueur littéraire, présentateur de l’émission hebdomadaire télévisée Des livres et vous diffusée sur la Télévison Caraïbe, depuis 2016.

En 2020, Dangelo Néard est nommé directeur général de la Bibliothèque nationale d’Haïti où il profite pour continuer à vivre sa passion pour les livres et la culture.

Emmanuela Douyon

Emmanuala Douyon part pour Taïwan et a une licence en économie de l’Université nationale Tsing Hua, avant de poursuivre des études afin de décrocher un Master en Économie du développement spécialisée en Expertise de politique et projets de développement de l’Université Paris-1 Sorbonne et un Master 1 en Économie appliquée spécialisé en Urbanisme et aménagement.

La jeune économiste et militante a eu une implication remarquable dans la lutte contre la corruption en Haïti et n’a pas hésité à dénoncer le niveau de corruption au sein du régime TètKale par-devant le Congrès américain. Elle est également connue pour être l’une des petrochallengers qui ont inlassablement lutté afin que la société haïtienne puisse obtenir justice suite à la dilapidation des fonds du programme d’aide vénézuélienne, PetroCaribe.

Marc Alain Boucicault

Né à Port-au-Prince le 1e Août 1987, Marc Alain Boucicault est un entrepreneur haïtien qui œuvre pour le développement de l’écosystème entrepreneurial d’Haiti. Il est le Fondateur et PDG de BANJ.

En 2016, il est élu Jeune de l’année par Haititechnews. En 2017, il est consacré « Personnalité Numérique de l’année » par le Social Media Haïti pour son Modèle de Leadership transformationnel avec sens d’engagement profond pour l’émergence de la jeunesse haïtienne. En 2018, il figure dans le Top 100 des personnes d’ascendance africaine les plus influentes au monde. Ce prix récompense ces personnalités pour leur contribution positive aux secteurs privé et public à l’échelle mondiale. Au cours de cette même année, le public de Your Mark on the World l’a élu « Changemaker » de l’année. De surcroît, le journal CI News l’a sélectionné dans le Top 10 des personnalités haïtiennes ayant marqué cette année.

Et en 2019, Le Nouvelliste le classe dans le Top 12 des personnalités de l’année pour saluer son courage.

En 2020, Marc Alain Boucicault est classé parmi les personnalités modèles pour les jeunes en Haïti.

Fédia Stanislas

Ayant fait ses études en sciences politiques et en journalisme, Fédia Stanislas est une jeune écrivaine et communicatrice haïtienne qui a obtenu plusieurs prix littéraires ainsi et a realisé plusieurs publications. Elle a notamment participé en 2020 à l’ouvrage collectif  « Haïti  face à  la Covid-19 » sous la direction e Marc Exavier et Gary Victor, publié par les Editions C3

En 2019, Fédia Stanislas est devenue la plus jeune écrivaine à remporter le prix Deschamps avec son roman titré  « Konfidans ».Ouvrage écrit en créole, faisant l’autopsie de la société haïtienne, le roman « Konfidans » est le seul prix Littéraire Deschamps à avoir dominé la littérature haïtienne sur une si longue période.

Nominée parmi les dix jeunes moins de 30 ans les plus influentes de l’année 2019 par Ticket Magazine, Fédia Stanislas a été aussi classée parmi les 10 jeunes originaires de la Grand’Anse plus influente 2019 par Jérémie Communication. Elle est aussi nommée parmi les écrivains de l’année 2020, et honorée comme personnalité modèle en 2020 par « Voix et Cœur »

Fernando Estimé

Présentateur de Sans Frontières sur la chaîne 22 Télévision Caraïbes et de Espace International sur le 94.1 FM Radio Espace, Fernando Estimé est licencié en Sciences Politiques de l’Institut National d’Administration, de Gestion et des Hautes Etudes Internationales. Il est aussi Spécialiste en Diplomatie Economique et Politique Commerciale. Depuis 2012, il est Directeur de recherche à L’ouverture Institute for Diplomacy and Global Affairs (LIDGA).

Fernando Estimé a une formation en Sécurité internationale touchant à la Non-Prolifération et au Désarmement Nucléaire de l’Instituto Matias Romero de Estudios Diplomaticos du SRE du Mexique. Il travaille comme Consultant pour différentes institutions haïtiennes et étrangères en plus d’être Professeur de Relations internationales et d’Organisations internationales.

Conseiller en Politique Etrangère, le Professeur Estimé a été Porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères d’Haïti de novembre 2014 à octobre 2015. Jeune jovial et dynamique, il est l’un des plus importants experts du complexe relationnel dans le milieu médiatique haïtien et publie régulièrement des chroniques dans les colonnes des principaux journaux du pays. Grand orateur avec un sens de l’humour poussé, ses qualités de Maître de cérémonie ne sont plus à démontrer et ses conférences sont très prisées.

Gaëlle Bien-Aimé 

Gaëlle Bien-Aimé est née en 1987 à Port-au-Prince. Journaliste, comédienne, humoriste, elle est également activiste politique et membre de l’organisation féministe « Nègès Mawon » et a fondé la troupe « Corps et âme ».

Avec l’humour qui lui est propre, Gaëlle Bien-Aimé  a su réaliser avec le journal AyiboPost « Anriyan », présentation originale et humoristique, sa façon à elle de peindre la réalité socio-politique du pays.  

 

Eliézer Guérismé

Éliézer Guérismé, dit Guezz est né à Port-Au-Prince le 30 aout 1985, c’est un slameur, comédien et metteur en scène haïtien. Il est directeur de programmation au Théâtre National d’Haïti et directeur artistique au Festival EN LISANT.

Le comédien a fait preuve d’une créativité profonde en 2020, quand durant le confinement, il a pu mettre en scène « Lòk Mondyal », une  webserie créée en collaboration avec Samuel Suffren, qui dépeint avec une dextérité remarquable la réalité haïtienne au temps du coronavirus et le comportement des autorités responsables dans la gestion de la pandémie.

Yanick Joseph

Yanick Joseph est une jeune policière remarquée pour son courage et sa détermination au sein de l’institution policière. Son leadership a été à la base de la création du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH), dans une lutte acharnée contre les responsables de la Police Nationale d’Haïti. Au sortir de cette lutte, Yanick Joseph et autres collègues de la police ont eu gain de cause.

Elle s’est fait renvoyer de l’institution mais continue encore d’inspirer d’autres policiers et policières qui continuent encore de lutter pour l’amélioration de leurs conditions de travail et le respect de leurs droits comme citoyens.

Yanick Joseph a terminé des études en sciences juridiques, elle poursuit actuellement des études au Centre d’Études Diplomatiques et Internationales (CEDI), et son nom reste encore une icône dans la lutte des policiers pour le respect de leurs droits.

Izolan

Jean Léonard Tout-Puissant, plus connu par son alias IZOLAN est né à Arcahaie le 24 décembre 1982. Il est un rappeur et un lyriciste très connu appartenant au groupe à tendance rap BarikadCrew.

Izolan est aussi homme d’affaire avec son entreprise (dloizo) et son studio d’enregistrement (Oye Oye Records), sans compter d’autres opportunités qu’il a lui-même créées ou d’autres dont il serait à la base.

Mais Izolan a surtout été remarquable en cette année 2020 pour son implication profonde dans la montée fulgurante du club Arcahaie FC sous sa direction, qui a su réaliser les meilleurs performances en championnat national et international de club.  

Grâce à son dynamisme et sa détermination, Arcahaie FC a atteint la première division en 2018, dans la même année, le club a été finaliste de la série de clôture contre le Don Bosco de Pétion-Ville. L’année suivante, soit en 2019, il a remporté la série d’ouverture du championnat. En cette année 2020, Arcahaie FC est qualifiée pour la demi-finale de la ligue CONCACAF et est aussi qualifiée pour la ligue des Champions de la CONCACAF.

Prouesse que tous les dirigeants du football haïtien et la presse sportive reconnaissent à ce jeune et fougueux innovateur.

Joseph LEANDRE

Bouton retour en haut de la page