SOCIETE |L’association féministe Chandèl’Ayiti pour le respect des droits des femmes et des filles en Haïti

A l’occasion de la journée mondiale des filles, le 11 octobre l’association féministe Chandèl’Ayiti, une association qui vise à lutter pour le respect des droits  des femmes et des filles en Haïti, a réalisé une conférence sous le thème «éducation sexuelle des filles ». Les responsables de l’association promettent d’apporter leur soutien aux femmes vivant dans les milieux les plus défavorisés

Pour marquer la journée mondiale des filles, l’association Chandèl’Ayiti a profité pour réaliser sa première conférence à l’auditorium du Lycée de jeunes filles de Jérémie sous le theme  «  edikasyon seksyèl ak zafè feminis ». La sociologue Tama Jean Pierre, Dr. Osmaly Séjour médecin généraliste ont intervenu à cette conférence, avec Dachna Doll comme modératrice.

Chandèl’Ayiti et ses principaux objectifs

Les objectifs de Chandèl’Ayiti  sonsistent à lutter contre la domination et la discrimination apportées contre les femmes et les filles dans la société haïtienne. La question de la discrimination est bien réelle en Haiti, et les femmes en sont plus victimes.

Dachna Doll, La coordonnatrice de Chandèl’Ayiti  a garanti que l’association qu’elle dirige va s’engager dans la lutte contre le système patriarcat, afin que les femmes puissent avoir les mêmes chances  et jouir des mêmes privilèges que les hommes en Haïti.

D’autre part, Chandèl’Ayiti veut être très pratique dans ses visions et va devoir travailler  avec les femmes et les filles pour mieux comprendre et analyser l’ensemble des problèmes que confrontent les femmes en Haïti afin de mieux intervenir

Selon Dachna Doll, les responsables veulent faire un travail de conscientisation. Car la conscience est un élément fondamental pour lutter contre toutes les formes de discriminations envers les femmes et aussi contre le système patriarcat.  

La lutte contre le patriarcat ne saurait être possible sans une prise de conscience qui va permettre aux femmes d’aboutir à un résultat collectif, concret et durable, et surtout nécessaire dans le combat contre l’inégalité homme-femme.   

A noter que Chandèl’Ayiti   a été créée le 4 avril  2020, et l’ONU  a   célébrée la première journée  mondiale des filles  le 11 octobre 2012.

Fedia STANISLAS

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON