Un mandat d’amener contre le Premier Ministre Ariel Henry dans les prochaines heures ?

Le premier ministre Ariel Henry qui entame des discussions pour un accord politique avec lui comme seul chef de l’exécutif a été rejeté par ses collaborateurs au sein du cabinet ministériel qu’il dirige. 

Plusieurs ministres et anciens proches de Jovenel Moïse veulent évincer le Docteur Ariel Henry, qui selon eux n’est pas en odeur de sainteté dans l’enquête sur l’assassinat du 58ème Président. 

Le commissaire du gouvernement et le ministre de la justice, respectivement, Bed-Ford Claude et Rockfeller Vincent enquêtent activement sur l’implication présumée de leur supérieur hiérarchique, Ariel Henry, le premier ministre, dans l’assassinat du 7 juillet. Qui selon le rapport de la RNDDH était en contact serré avec l’un des présumés auteurs de ce crime Joseph Félix Badio.

Selon une source judiciaire, il y a des détails à prendre en considération et dans les heures qui viennent un mandat pourrait décerner contre l’actuel chef du gouvernement. L’équipe de Jovenel Moïse comprend mal l’alliance dans un temps record entre le chef de la primature et les anciens opposants radicaux de Jovenel Moïse. Selon des sources concordantes, en dépit du marasme économique que connaît le pays des sommes faramineuses auraient été décaissées au profit des membres de l’opposition radicale. 

Avec Rénald Lubérice comme chef de fil, le cabinet ministériel est divisé, une frange qui supporte le premier ministre qui n’était pas de la même chapelle politique que le défunt Moïse et de l’autre côté les plus proches collaborateurs de l’ancien chef de l’état.

Le Témoin

Bouton retour en haut de la page
Recevoir les Notifications ?    OK NON